*Bad wool 


‘There is no bad wool, just wasted material.’ 

2019 (traduction plus bas)


The wool sector in France lies on a globalised industry. For small farms and local breeds, wool is mostly seen as a waste material.
In an era where textile industry rhymes with pollution and exploited labor, how can we find back the historical value of natural materials and secular know-hows ? 






                    

Focusing on the endemic Ouessant sheep, I sought to understand what potential existed behind the wool sector in Brittany. In a territory that benefits from sheep grazing, it is necessary to encourage virtuous practices amongst breeders, shearers and sorters. It is necessary to show the quality lying within a too often discarded production.

This project offers a range of opportunities for transformation of this discarded wool at the local level. Using one Ouessant flock as a case study, it explores the various processing possibilities that exist within each of its 21 fleeces.
The outcome of this research is presented within a nomadic installation, that aims to be presented in wool realted public events .




         






Fr/ “ Il n’y a pas de mauvaise laine, il n’y a que de la matière gâchée.”



Le secteur de la laine en France repose sur une industrie mondialisée. Pour les petites exploitations et les races locales, la laine est généralement considérée comme un déchet.
À une époque où l'industrie textile rime avec pollution et main d’oeuvre exploitée, comment faire valoir l’intérêt des matériaux naturels et des savoir-faire séculaires?

En se concentrant sur le mouton d'Ouessant, j’ai cherché à déceler un potentiel derrière le secteur de la laine en Bretagne. Dans un territoire au climat parfois rude, bénéficiant du pâturage des moutons, il est nécessaire d'encourager les pratiques vertueuses parmi les éleveurs, les tondeurs et les trieurs. S’il s’agit de mettre en évidence la qualité réelle d’un matériau devenu rebus, c’est afin de péréniser les savoirs-faire à échelle locale.

Ce projet fait office d’inventaire, de prémisce à cette démarche. Basant l’étude de cas à l’échelle d’un troupeau, il explore les différentes possibilités de traitement disponibles dans chacune de ses 21 toisons.
Les résultats de cette recherche sont présentés dans une installation nomade, qui a pour but d’être présentée lors d’événements autour de la laine.




All rights reserved - Léa Cadiou, 2019

Mark